Réunion d'information

La réunion d’information qui a eu lieu le 02 octobre a été une réussite. Les élèves et les parents ont témoigné de l’intérêt qu’ils portaient au Brevet d’initiation à l’aéronautique à travers leurs diverses questions.
La demande étant forte cette année, le nombre d'inscription a été élargi à 32 élèves.

visite de la BA188

« Une fois pris dans l'événement, les hommes ne s'en effraient plus. Seul l’inconnu épouvante les hommes »

SAINT-EXUPERY

Nos élèves du Brevet d’initiation Aéronautique étaient invités mardi 12 décembre à visiter la Base Aérienne, « La 5 », fameuse ici à Djibouti.

La matinée commença en « salle de breefing », où ils eurent le privilège d’être reçus par M. le Lieutenant Colonel Boubert, coordinateur du B.I.A. , et ont eu aussi l’honneur d’être accueillis par M. le Lieutenant Colonel Querel en personne, auquel ils ont pu poser toutes questions.

Ils furent ensuite conviés dans le grand atelier où deux Mirages les éblouirent, l’un d’eux étant juste en phase active de maintenance pour un échange-standart du réacteur ! La précision de gestes et la complexité des pièces-moteurs étaient impressionnantes. Chacun de nos élèves put voir le très étroit cockpit où un pilote répondit à chacune de leurs nombreuses questions !

Un second atelier présenta un Puma, pendant sa maintenance également, où un pilote fit asseoir nos jeune dans les sièges-même des pilotes, « manche à balais » en main ! Et un autre groupe visualisait un rotor de près sur le toit de l’appareil, avec toutes les explications requises…

Après un tour dans le haut-lieu de la planification des activités de la Base, ils sont repartis avec un « coin » aux armes de la Base et un souvenir certainement très vivace de ce moment privilégié, où nous avons eu de plus la surprise voir décoller deux avions de chasse en direct !

Merci encore à nos « guides » comme aux ‘basiers’ qui nous accueillirent avec grand professionnalisme et beaucoup de patience !

Emmanuelle SCHOEPP, professeur de Lettres

La Sécurité de la Base Aérienne sur son 31

Pour nos élèves du BIA, toute les équipes de la Sécurité de la Base ont été aux petits soins le mardi 20 mars pour démontrer leur savoir-faire : dans la salle des radars on a pu voir comment les avions au départ et à l’arrivée sont surveillés longtemps à l’avance ; reçus dans la tour de contrôle nos élèves ont pu comprendre les rôles des différentes instances en coopération –Armée Djiboutienne, Armée Française, Armée Américaine- et voir décoller un avion de ligne et un Mirage ; dans le hangar des pompiers ils ont pu se faire expliquer les manipulations des divers outils servant à éteindre les différents feux –à ce moment de la visite, un de nos élèves s’est senti mal : il a été bien pris en charge, et immédiatement ! par les pompiers présents-

Le clou de la visite fut sans doute une démonstration de chien-anti-déminage, toute l’équipe des Maîtres-chiens s’étant mobilisée pour une prestation impressionnante : simulation d’interception et de neutralisation d’un commando-suicide.

Les élèves tiennent à remercier le Colonel Penet Commandant de la Base, le Colonel Boubert référent BIA ainsi que toutes les équipes qui nous ont accueillis ce jour-là avec brio et engagement !

Emmanuelle Schoepp, professeur de lettres

Le LFD prend de la hauteur

Mardi 3 avril, les élèves du BIA étaient conviés par nos partenaires de la Base Aérienne à un vol en Transal au-dessus du territoire de Djibouti. Rendez-vous pris au Lycée à 6h15, ils virent le lever du soleil, encadrés par le Colonel Penet Commandant de la Base Aérienne, le Colonel Boubert référent BIA pour l’Armée de l’Air, M. Pasquiou, proviseur du LFD, M. Meunier référent BIA au Lycée, Mme Tarwa Assistante de Direction, et leurs professeurs formateurs.

Une fois sur la base, ils ont eu l’honneur de passer par les différentes étapes du parcours d’un pilote avant un vol.

A 7h précises, ils étaient prêts, installés dans le Transall, sanglés et attentifs.

Un splendide décollage –émotion garantie- et voilà l’avion au-dessus de Maskali : ayant libre-cours de circuler dans la carlingue, nos élèves ont pu admirer ce beau panorama ourlé de lagons et de récifs, avant de survoler Mucha.

Un peu plus tard, nous découvrions Tadjourah, où le pilote amorça un atterrissage avant de remettre les gaz en direction du Lac Assal : une merveille vue du ciel, avec ses nuances de bleus et de verts, sur fond de banquise de sel éblouissante.

Bientôt se profila l’Ile du Diable ; plus loin le lac Abbé, le Grand Barra et ses étendues désertiques.

A ce point du parcours, il faut confier que certains de nos jeunes gens étaient terrassés par l’expérience : émotion, lever précoce, variations d’altitude, G de vitesse dans les accélérations… Voilà beaucoup en une seule fois !

L’atterrissage en douceur calculée superbement maîtrisée fut salué par des applaudissements fournis.

A 8h30 exactement, élèves et adultes étaient revenus au lycée prêts à reprendre leur travail, pour cette journée pas tout à fait comme les autres…

Merci encore à la Base Aérienne 188 de Djibouti pour cette expérience hors du commun !

Emmanuelle Schoepp, professeur de lettres