Les élèves accueillis dans les établissements scolaires relevant de l’AEFE bénéficient des dispositions relatives à l'inclusion scolaire.

 

Une circulaire du Ministère français de l'Education nationale (août 2017) rappelle cependant que "la dispersion des établissements (scolaires français à l'étranger) et le contexte des pays hôtes ne permettent pas l'installation de structures spécialisées comme c'est le cas sur le territoire français".

 

Au Lycée français de Djibouti des élèves bénéficient de PAP et de PAI pour gérer des troubles des apprentissages (les « Dys ») ou de santé. Des orthophistes exercent dans l'équipe du médecin référent de l'établissement.

 

S’agissant des élèves souffrant d’un handicap physique ou psychique, qui relève de projets personnalisés de scolarisation (PPS), les familles concernées doivent être informées :

- qu’il n’y a pas de pédopsychiatre, ni de spécialiste du handicap à Djibouti ;

- que la scolarisation d'un enfant handicapé ou à "besoins éducatifs particuliers" dans un établissement scolaire ordinaire doit être décidée par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) dont relève la famille ;

- qu’une notification de décision de la MDPH devra être fournie pour toute inscription d’un enfant nécessitant un PPS.

 

Brochure sur l'accueil des élèves à besoins éducatifs particuliers

Procédures de mise en oeuvre des AVS

Procédures PPS

Procédures PAI

Procédures PAP